Centre Européen de la Colonne Vertébrale

Clinique du Parc - Lyon (France)    Actualités

Accueil
Remonter
3D - 4D
Bipédie - Marche
Tensegrity
Théorie du chaos
Scoliose & Orthodontie
Bilan clinique
Bilan Radio
FAQ scoliose enfant
Traitement Orthop.
Lyon ARTbrace
Kinésithérapie
Actualités
Podologie
Scoliose adulte
Baleine Scoliose
Bibliographie
Citations
Sport

Actualités sur le Rachis : Mulhouse

18° Journée Inter-Régionale d'étude en Rééducation et Réadaptation

Vendredi 24 avril 2015

I - De la Scoliose chaotique à la Scoliose linéaire

II - Origine génétique de la fragilité vertébrale et de son équilibre vertical

III - Des nouveaux moyens d'évaluation radiologique de la scoliose

IV - Des nouveaux concepts de traitement orthopédique conservateur

Du corset plâtré au moulage segmentaire

Des classifications complexes au binaire

Evolution vers le nouveau corset Lyonnais ART brace

2 mouvements seulement : la ROTATION et la TRANSLATION, sont possibles entre un solide et un axe

Dans l'ARTbrace, le plan sagittal est fixe, seuls persistent les mouvements dans le plan frontal et dans le plan horizontal

Mais surtout, nous passons d'une géométrie plane à une géométrie volumique

De nombreuses innovations permettent cette évolution

Evolution du mouvement le long de l'axe vertical

Du système 3 points multiples à la détorsion globale

La dimension du temps

Du hard au soft contact

V - Où en est-on des résultats du Traitement Orthopédique Conservateur ?

 


ACTUALITES DU TRAITEMENT ORTHOPEDIQUE CONSERVATEUR DES DEVIATIONS RACHIDIENNES

Jean Claude de Mauroy, Clinique du Parc Lyon.

 

Si le traitement orthopédique lyonnais des déviations rachidiennes a plus de 60 ans, il s’adapte régulièrement à l’évolution des connaissances en matière de scoliose et à celles de la technologie.

Nous sommes restés fidèles à la séquence réduction par corset plâtré et immobilisation par orthèse réglable.

Nous envisagerons dans cette présentation les éléments nouveaux influençant ce traitement.

 

 

I -  Premiers résultats de l’étude contrôlée et randomisée (RCT) des corsets sans plâtre préalable.

 

Dans le cadre de la médecine basée sur l’évidence, il est très difficile de réaliser une étude contrôlée randomisée (RCT) et de fait de nombreuses études, dont une hollandaise, a échouée. Les patients  acceptent difficilement le tirage au sort entre mise en place du corset et rien du tout. Avec un budget de 5 millions de dollars l’équipe de Stuart Weinstein a pourtant démarré une telle étude en 2007, elle s'est achevée en 2012 et nous disposons aujourd’hui des premiers résultats.

- 90 % des patients refusent le tirage au sort

- 70 % choisissent le corset

L'étude devient en fait une étude prospective de niveau 2

Si le port d’un corset sans plâtre préalable n’aggrave pas la scoliose, il n’y a actuellement aucune preuve de l’efficacité de l’orthèse par rapport à l’histoire naturelle de la scoliose.  Cette étude vient conforter notre protocole. Ce protocole est relativement lourd et un test d’évolutivité serait le bienvenu.

 

II – Les tests prédictifs de l’évolutivité de la scoliose.

Les tests génétiques basés sur le DNA sont difficiles à mettre au point. En effet, il existe une centaine de  maladies génétiques s’associant à une scoliose. Ces maladies touchent tous les chromosomes.  Cependant, des généticiens sous la direction de Jim Oglivie, ont développé un test de progression de la scoliose idiopathique de l’adolescent utilisant 53 marqueurs génétiques.

Dans le cadre d’une étude rétrospective, un premier groupe de 2444 scolioses entre 25 et 40° n’a pas porté de corset ; un second groupe de 308 scolioses à porté le corset pendant plus d’un an. Les résultats montrent une minime différence statistique entre l’évolutivité des deux groupes.

Plus récemment, l’équipe d’Alain MOREAU, au Canada, a mis au point un test par spectroscopie diélectrique cellulaire où ils étudient la réponse à différentes concentration de mélatonine ou d’autres composants synthétiques qui initialisent spécifiquement le signal de transduction de la protéine Gi. Les résultats montrent que la dysfonction du signal à la mélatonine n’est pas limitée aux ostéoblastes mais se retrouve au niveau du muscle et des lymphocytes du sang. La spécificité et la sensitivité du test sont de 100%. L’anomalie de transduction du signal s’observe uniquement chez les patients scoliotiques. Le test a été positif pour 33% d’enfants ne présentant pas initialement une scoliose. Cette scoliose s’est confirmée cliniquement dans les mois suivants. La dysfonction de la protéine Gi n’est pas spécifique à la mélatonine mais un défaut systémique qui est sans doute un facteur clé de l’évolution d’une scoliose idiopathique de l’adolescent. La mise en évidence de ce défaut peut être une procédure diagnostique, mais également thérapeutique dans l’avenir pour la scoliose idiopathique de l’adolescent.

 

 

III – Evolution du traitement orthopédique Lyonnais.

Depuis quelques années, le concept biomécanique d’intégrité tensionnelle est appliqué au traitement orthopédique conservateur des scolioses. Pour les courbures inférieures à 30°, le fluage au niveau des structures musculo-ligamentaire de la concavité est obtenu après quatre semaines de corset plâtré. Le gros avantage est que le corset lyonnais peut être porté uniquement la nuit.

Le moulage électronique en vrai tridimensionnel instantané est progressivement perfectionné Certains indices de topographie de surface sont complémentaires de l’examen clinique et de l’angulation radiologique car réalisés en position debout.

 

Conclusion

Lorsque l’étude Braist sera achevée il deviendra difficile de prescrire un corset sans plâtre préalable pour une scoliose de l’adolescent.

Les tests sanguins d’évolutivité de la scoliose faciliteront l’indication de ces traitements en les réservant aux scolioses de plus mauvais pronostic.

 

5° Congrès National de la SOFMMOO - 10 septembre 2010

Mulhouse

Conférence d'enseignement sur la Scoliose - SOFMER - 22 octobre 2008

 


Auteur : Dr Jean Claude de Mauroy (Médecine Orthopédique)

Cette page a été mise à jour pour la dernière fois le : 1er février 2013

"Conflit d’intérêts : Le Dr Jean Claude de Mauroy est co-inventeur du nouveau corset lyonnais ART brace"


Accueil ] Remonter ]
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON  Centre Européen de la Colonne Vertébrale - Lyon - Webmaster : Dr. Jean Claude de MAUROY   
  Site infos
  Le site a été mis à jour pour la dernière fois le : 10 juin 2017