Centre Européen de la Colonne Vertébrale

Clinique du Parc - Lyon (France)    Traitement Orthopédique

Accueil
Remonter
Cyphose idiopathique
Traitement Orthopédique
Examen Clinique
Morphotypologie
Position assise
Question de cours

TRAITEMENT ORTHOPEDIQUE DES CYPHOSES

 

JC de MAUROY

 

INTRODUCTION

 

Le corset de Milwaukee et le traitement orthopédique lyonnais de la cyphose ont été créés il y a 50 ans et les premiers résultats à long terme il y a 30 ans.

Le corset de Milwaukee est systématiquement utilisé avant la puberté, le plus souvent en port nocturne, nous décrirons plus particulièrement dans ce travail le traitement orthopédique lyonnais qui repose, comme le traitement de la scoliose sur les principes suivants :

1.    Réduction de la déviation à l’aide d’un corset plâtré,

2.    Contention par une orthèse plexidur bivalves,

3.    Rééducation pour l’apprentissage et le maintien de la position corrigée,

Pratique d’une activité physique adaptée pour renforcer la musculature qui va maintenir  la position corrigée.

 

1°) OBJECTIFS DU TRAITEMENT ORTHOPEDIQUE

Les indications seront modulées en fonction des objectifs fixés en début de traitement :

 

1.1 - CORRECTION DE LA DEFORMATION

La plupart du temps, la cyphose est associée soit à une hyperlordose dans le cadre d’une accentuation globale des courbures dans le plan sagittal, soit à une hypolordose dans le cadre d’un rachis dysharmonieux.

La réalisation du plâtre sera effectuée en 1 temps en cadre d’abbott.

1.2 - REHARMONISATION DES COURBURES DANS LE PLAN SAGITTAL

Dans certains cas, l'hypercyphose est isolée et le tronc projeté en arrière ; dans ce cas, le plâtre est toujours réalisé en 1 temps en cadre d'abbott, ce qui permet la restitution de la lordose et rééquilibre le rachis.

1.3 - POUTRE COMPOSITE

avec diminution des contraintes sur l'axe rachidien. Dans ce cas l’orthèse est portée durant la journée.

1.4 - ASSOUPLISSEMENT DES CEINTURES

du fait des compensations du blocage rachidien.

1.5 - ECONOMIE DU RACHIS

par intégration automatique dans les gestes de la vie quotidienne du verrouillage lombaire et hyperutilisation des membres inférieurs.

 

2°) REALISATION DU CORSET PLATRE CORRECTEUR DE LA CYPHOSE

Nous décrirons la technique de réalisation du corset plâtré en 1 temps, en cadre d’abbott.

2.1 PREPARATION

Mise en place de 2 jerseys

- 1er jersey de 25 cm de large (plus large pour faciliter la bordure)

- 2° jersey de 20 cm de large (plus étroit pour éviter les plis et les arêtes sous le plâtre)

- Feutrage entre les 2 jerseys avec un feutre carré de 20 cm biseauté sur au moins 3 bords.

2.2 INSTALLATION

En cadre d'abbott, une bande de 20 cm de large est placée transversalement sous l'apex de la cyphose et fixée sur les barres latérales hautes. Le sacrum est placé sur la barre transversale métallique du cadre. La traction longitudinale s'effectue comme pour une scoliose de façon symétrique au niveau des 2 crêtes iliaques. La tension longitudinale est de 12 Kg au dynamomètre.

En cas d’hyperlordose, les cuisses et les jambes sont fléchies à 90°, au contraire, en cas d’hypolordose, les membres inférieurs sont horizontaux dans l’axe de traction.

L'enfant est alors progressivement soulevé par l’intermédiaire de la bande transversale apicale jusqu'à 10 cm au dessus de la barre sacrée. Plus l'enfant est soulevé, plus l'on augmente la lordose.

Un second feutrage est réalisé avec 4 bandes de 5 mm d'épaisseur, biseautées de 20 à 25 cm de large sur toute la longueur du tronc, environ 60 cm.

Un feutre est placé sous le dos de l'enfant, les 2 autres latéraux, bloqués sous la bande de toile apicale. Le dernier feutre est positionné sur le thorax.

Les bras sont placés en arrière, les mains tenant la barre de fixation de la traction cervicale pour obtenir un étirement des pectoraux. (figure 2)

2.3 REALISATION DU PLATRE

On prépare 4 attelles plâtrées de 60x30 de 7 épaisseurs et 5 bandes de 20 cm.

On commence par recouvrir l'ensemble du tronc par 2 bandes circulaires, la 3° bande circulaire rapproche la bande toilée sur le thorax, ce qui permet une correction complémentaire de la cyphose. On place alors les 4 attelles, antérieure, latérales et postérieure. Dans certains cas, une 5° attelle renforce l'appui manubrio-sternal.

Les 2 dernières bandes circulaires sont destinées à stabiliser les attelles. On modèle soigneusement la région sterno-claviculaire, car la poitrine a tendance à remonter.

L'enfant sèche 10 minutes en cadre, puis est verticalisé.

2.4 DECOUPES DU PLATRE

La première découpe antérieure est ovalaire au niveau de la poitrine, la seconde est triangulaire à pointe supérieure au niveau de l'ombilic. A la partie inférieure, les plis inguinaux sont dégagés de telle sorte que les cuisses puissent fléchir à 100°.

Latéralement, le plâtre dégage largement le creux axillaire. Une seule découpe postérieure est réalisée au niveau de la lordose lombaire en L1-L2-L3.

Le plâtre est taillé 2 cm au dessus de l'apex de la cyphose, habituellement au niveau de la pointe des omoplates. La découpe inférieure se situe en S2 si l'on veut rééquilibrer la colonne en S4 si l'on veut délordoser. (figure 3 & 4)

2.5 FEUTRAGE

Un feutre complémentaire sera placé au niveau dorsal postérieur à la demande.

Nous décrirons la réalisation de l’orthèse plexidur bivalves dans le chapitre consacré à la fabrication assistée par ordinateur des orthèses du tronc.

 

3°) INDICATIONS DU TRAITEMENT ORTHOPEDIQUE LYONNAIS DE LA CYPHOSE

Les indications du traitement orthopédique lyonnais sont multifactorielles et c'est souvent l'association de plusieurs critères qui justifie le traitement orthopédique.

3.1 - L'ANGULATION DE LA CYPHOSE

Nous avons décrit la cyphose idiopathique s’aggravant comme une scoliose en période de croissance pubertaire. Les indications ont été précisées dans le chapitre de morphotypologie. Un traitement orthopédique est justifié pour :

- Une angulation de plus de 55° au niveau thoracique moyen et de plus de 25° au niveau thoraco-lombaire en période de croissance pubertaire.

- Une aggravation significative de plus de 5° à 2 examens successifs malgré la rééducation.

 

3.2 - DYSHARMONIE RACHIDIENNE

L'éloignement de la vertèbre apicale de la ligne de gravité accentue le cercle vicieux de la cyphose. Lorsque le noyau du disque de la vertèbre apicale est éloigné de plus de 10 cm de la ligne de gravité (passant par la diaphyse fémorale) les contraintes sur la musculature de la chaîne postérieure paravertébrale deviennent trop importantes et justifient un traitement orthopédique de rééquilibration et de décharge des corps vertébraux.

3.3 - DOULEUR

Rappel des 5 stades de la douleur chez l'enfant :

+ douleur à la percussion des épineuses

+ douleur à l'effort

+ douleur posturales (assis ou debout prolongé)

+ douleur au repos

+ douleur nécessitant le recours aux antalgiques

L'utilisation de la douleur comme critère est difficile en effet :

- la douleur joue un rôle de protection et paradoxalement les enfants qui ne souffrent pas détériorent davantage leur rachis.

- Il n'y a pas de corrélation clinico-radiologique.

La douleur est un critère lorsque la position antalgique se fait avec accentuation de la cyphose.

 

3.4 - LA DYSTROPHIE RACHIDIENNE DE CROISSANCE

La maladie concerne la plaque de croissance de la colonne vertébrale.

Les facteurs de détérioration sont :

* l’âge de l'enfant, la période la plus fragile se situe entre 11 et 13 ans chez les filles et 13 et 15 ans chez le garçon

* la surcharge pondérale

* la morphostatique : une horizontalisation de la base sacrée favorise une localisation thoraco-lombaire, inversement une accentuation de l'inclinaison de la base sacrée sur l'horizontale favorise une localisation interscapulaire.

* La position assise scolaire non adaptée au morphotype.

* Un lit trop mou ou l'utilisation d'oreillers.

* La pratique d'activités physiques entraînant des microtraumatismes au niveau du rachis et débutées avant l’âge de 6 ans.

Certains aspects radiologiques sont péjoratifs :

- Hernies intra-spongieuses antérieures,

- Cunéiformisation de plus de 7°,

- Diminution de la hauteur discale, provoquant souvent une rigidité

- Diffusion des lésions sur plus de 3 vertèbres.

 

3.5 - LA RIGIDITE DE LA CYPHOSE

La réductibilité de la cyphose s'apprécie par la distance manubrium-table (hyperextension en procubitus, les bras le long du corps) et la souplesse en hyperextension. La rigidité est un critère paradoxal, en effet une courbure rigide est plus difficile à réduire en corset plâtré, mais peut être plus stable durant et après le traitement

3.6 - LA RETRACTION DES CEINTURES

La rigidité pourra être :

- sous pelvienne avec augmentation de l'angle poplité,

- scapulaire avec rétraction des pectoraux. Il existe alors une distance coude-table lorsque les membres supérieurs sont en extension.

3.7 - LE TONUS DE L'ENFANT

L'interrogatoire note la mauvaise attitude habituelle.

Le test de l'auto-élongation axiale active permet de mesurer la fatigabilité de l'enfant en position corrigée 

3.8 - LE SPORT

La pratique d'un sport est toujours plus favorable pour le rachis que l'inactivité.

Cependant, il faut distinguer :

a) les sports d'endurance en métabolisme aérobie, meilleurs pour la tonification des fibres statiques du rachis que les sports en résistance type sports de combats.

b) les sports avec travail proprioceptif du rachis, tels que équitation et sports de glisse favorables pour stimuler l'équilibre du rachis.

c) La pratique d'une activité physique intensive cyphosante telle que cyclisme, aviron, ski favorise l'hyperpression vertébrale antérieure.

La natation va dans le sens de la correction de la cyphose.

 

EN CONCLUSION

Le traitement orthopédique de la cyphose, moins connu que celui de la scoliose est un acte médical qui ne peut être réalisé qu'après un bilan très complet qui doit tenir compte de critères médicaux, mais également de facteurs d'environnement et d'hygiène de vie.


Auteur : Dr Jean Claude de Mauroy (Médecine orthopédique)

Cette page a été mise à jour pour la dernière fois le : 27 janvier 2011

"Conflit d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêts concernant les données diffusées publiées dans cette page"

Accueil ] Remonter ]
 Centre Européen de la Colonne Vertébrale - Lyon - Webmaster : Dr. Jean Claude de MAUROY   

  Site infos

  Le site a été mis à jour pour la dernière fois le : 6octobre 2017
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Chercher uniquement dans des sites web de santé HONcode de confiance :