Centre Européen de la Colonne Vertébrale

Clinique du Parc - Lyon (France)    Biomécanique

Accueil
Remonter
Dossier de Presse ARTbrace Lyon.htm
Généralités
Les Digitaliseurs
Innovations
Biomécanique
Les 3 blocs
Correction 3D
Résultats
GES 2015 - Profil
Formation ARTbrace


Biomécanique de l'Appareillage

La prescription d'un corset peut répondre à 3 objectifs :

1. Guider la croissance pendant la nuit

2. Ajuster les tensions ligamentaires paravertébrales

3. Inverser l'asymétrie de croissance de la vertèbre apicale

Tous les corsets réalisent le premier objectif.

Le fluage avec déformation plastique a toujours été la caractéristique du traitement lyonnais avec début du traitement par un corset plâtré.

L'objectif de l'ARTbrace est d'éviter le corset plâtré, mais le corset plâtré a été remplacé par un port permanent : "total time" afin d'obtenir le fluage. Cette déformation plastique permet la reprise du sport à la fin du port permanent sans risque d'accentuer la scoliose (ce qui n'est pas le cas de la majorité des autres traitements avec correction élastique de la déformation). La déformation pastique nécessite en outre une hypercorrection en corset. Il est évident que si le corset est peu correcteur, le temps plein initial est inutile. Nous savons par ailleurs qu'après 2 heures, il n'y a plus de modification radiologique de la déformation.

Le 3° objectif est l'inversion des pressions au niveau du cartilage de croissance de la vertèbre apicale. Cette inversion s'effectue lorsque le cartilage de croissance est encore actif, c'est à dire avant 13 ans chez les filles et avant 15 ans chez le garçon.

Cette asymétrie de croissance est le facteur principal du cercle vicieux de Ian Stokes.

L'asymétrie de croissance résulte des lois de carl Hueter et de Richard von Volkman.

L'aspect biomécanique a été étudié par les équipes canadiennes. La correction moyenne en corset doitt être d'au moins 48%, ce qui n'était le cas d'aucun corset à ce jour.

Rappelons que la correction moyenne dans l'étude BrAIST est de 33 %

L'ARTbrace permet donc au mieux la restauration d'un cercle vertueux, c'est pourquoi le corset est porté partiellement dans la journée. Partiellement, car l'objectif est de trouver un compromis entre inversion et compliance, qualité de musculature et de l'os.


Symposium ISPO - Lyon 2016

La définition l'ART brace est LA TORSION. On passe du SYSTEME 3 POINTS classique (géométrie plane) à la DETORSION GLOBALE (géométrie des solides)
Cette torsion est représentée par LA SOMME DES ROTATION dans les 17 PLANS HORIZONTAUX le long de l'AXE VERTICAL (EOS permet de calculer un index)

1 - Définition des AXES

Mouvement autour d'un axe

2 - Définition du PLAN DE MOUVEMENT

3 - Définition du PLAN ANATOMIQUE DE REFERENCE

Axe vertical et plans de mouvement transversaux

Inscription des axes dans un plan

Du fait des courbures sagittales, les axes transversaux ne se projettent pas dans un même plan frontal

Du fait de la scoliose, les axes sagittaux ne se projettent pas dans un même plan sagittal

1er Mécanisme de DETORSION GEOMETRIQUE DE L'HELOCOIDE par TRANSLATION GEOMETRIQUE de sens opposé aux deux extrémités le long de l'axe vertical, c'est l'EFFET TUBE MAYONNAISE (push up est le concept du Sforzesco qui remonte la poitrine par des pelotes internes) . Dans l'ART, c'est le rapprochement réglable des 2 hémi-valves qui provoque la translation.

http://www.srs.org/professionals/glossary/SRS_3D_terminology.htm#49 )

2° PRINCIPE DE DETORSION MECANIQUE globale, somme de la dérotation de toutes les vertèbres le long de l'axe vertical. Dans l'ART cette détorsion est obtenue par une modification des volumes. L'objectif est de positionner les volumes en sens inverse de la déformation des volumes scoliotiques

EOS permet de définir un Index de torsion globale

MOULAGE 1: il réalise la translation de sens opposé aux 2 extrémités le long de l'axe vertical (détorsion géométrique)

MOULAGE 2: il réalise la DETORSION LOMBAIRE en agissant SIMULTANEMENT dans le plan frontal et dans le plan sagittal DE MOUVEMENT selon LA LOI DES MOUVEMENTS COUPLES... (détorsion mécanique)

MOULAGE 3: il réalise la DETORSION THORACIQUE selon le même mécanisme, mais en sens inverse de la région lombaire en cas de scoliose double majeure

La SUPERPOSITION DES VOLUMES dans ORTENSHAPE répond aux caractéristiques suivantes
- Le PLAN SAGITTAL DE REFERENCE ANATOMIQUE est fixe et déterminé par la position lors des 3 moulages
- Le PLAN FRONTAL DE REFERENCE ANATOMIQUE présente des expansions volontairement maîtrisées lors du moulage (effet 4D)
- Les deux extrémités pelviennes et scapulaires sont ELOIGNEES et ALIGNEES sur la ligne de gravité (moulage 1)
- La surface externe du polycarbonate réalise la DETORSION MECANIQUE du cylindre (moulages 2 et 3)

Simplification de la classification : Elle repose sur les deux types fondamentaux de courbures (scoliose en C et scoliose en S)

La 4° dimension est le prolongement de l'action du corset dans le temps, lors de la respiration et des mouvements. Elle est réalisée par l'asymétrie maitrisée de l'ARTbrace


Auteur : Dr Jean Claude de Mauroy (Médecine Orthopédique) et Frédéric Barral (Ortho-Prothésiste)

Cette page a été mise à jour pour la dernière fois le : 6 octobre 2017

Conflit d’intérêts : l’auteur est "l'inventeur" du nouveau corset lyonnais ARTbrace et poursuit son développement dans des conditions scientifiques très strictes.


Accueil ] Remonter ]
 Centre Européen de la Colonne Vertébrale - Lyon - Webmaster : Dr. Jean Claude de MAUROY   

  Site infos

  Le site a été mis à jour pour la dernière fois le : 6octobre 2017
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Chercher uniquement dans des sites web de santé HONcode de confiance :