Centre Européen de la Colonne Vertébrale

Clinique du Parc - Lyon (France)    Kinésithérapie

Accueil
Remonter
Imagerie
Sport
Kinésithérapie
Traitement Orthopédique
F.A.Q. Spondylo
Bibliographie

Rééducation d’un spondylolisthésis de l’enfant

sans orthèse

Indication
Elle est réalisée soit isolée lorsque les paramètres morphostatiques le permettent, soit dans le cadre du traitement orthopédique conservateur.

Principes
La rééducation qui a été initiée en lombostat plâtré vise à :
Renforcer la musculature spécialement abdominale pour diminuer les contraintes mécaniques sur l’arc postérieur fragile,
Limiter au maximum les micro traumatismes, spécialement durant l’activité sportive,
Diminuer les contraintes en glissement par l’apprentissage de la rétroversion pelvienne.

Objectifs :
Diminution et correction de l’instabilité douloureuse, éviter la poursuite du glissement spécialement avant la croissance pubertaire.

Moyens :
Prise de conscience du schéma corporel modifié par le plâtre réducteur. Travail au miroir ou à la vidéo caméra.
On enseigne à l’enfant à limiter l’antéversion pelvienne (physiologique avant la croissance pubertaire).
L’antéversion permet une meilleure couverture de la tête fémorale durant la dernière phase de l’ossification.
Assouplissement direct des structures postérieures : ligament inter épineux, inter transversaire et musculature paravertébrale, réalisant un stretching qui diminuera la contracture musculaire.
Assouplissement indirect sous pelvien , spécialement du psoas mais aussi des ischio-jambiers souvent rétractée en période pré pubertaire.
Renforcement musculaire statique en auto élongation axiale active , éventuellement contre résistance égal à la moitié du poids maximum qui peut être maintenu une minute en position corrigée (CMC). Cet exercice sera réalisé en position assise pour éviter de favoriser le glissement.
La rééducation abdominale sera réalisée en décubitus.
Rééducation en lordose quand il existe initialement une perte de la lordose physiologique, notamment en cas de spondyloptose.
Rééducation globale à la marche : on sera attentif à restituer une marche tridimensionnelle avec récupération d’un pas pelvien dans un plan horizontal et balancement des épaules.
Rééducation proprioceptive sur plateau instable en évitant tous les mouvements en hyper extension brusque du rachis lombaire.

Activités sportives :
Sont contre indiqués les chocs violents en hyper extension type : Plongeons d’un plongeoir en natation, sauts de plus de 50 cm (en hauteur, en longueur, saut de haie). Pour les autres sports on utilisera des semelles amortissantes et de bonnes chaussures pour éviter les micro traumatismes répétés. La course s’effectuera par exemple en cycle postérieur : tronc légèrement incliné en avant.

Obstacles :
Souvent l’enfant se place spontanément en rétroversion pelvienne et la rééducation ne peut plus modifier la répartition des contraintes. Il faut alors recourir au traitement orthopédique conservateur avec orthèse polyéthylène monocoque à ouverture antérieure qui sera portée la nuit et 2 H après la pratique de l’activité sportive.


Rééducation d’un spondylolisthésis chez l’enfant en corset polyéthylène monocoque

Indication :
Le traitement orthopédique conservateur est habituellement réalisé dans le cadre d’un épisode douloureux habituellement à l’occasion d’une activité sportive. Il comporte la réalisation d’un lombostat plâtré test pendant 3 semaines puis adaptation de l’orthèse.

Principes :
Le spondylolisthésis est habituellement la conséquence :
D’un défaut congénital de l’arc postérieur,
De micro traumatismes répétés à l’occasion de l’activité sportive,
D’un morphotype avec inclinaison excessive de la base sacrée sur l’horizontale et hyperlordose.
La rééducation qui a été initiée en lombostat plâtré vise à :
Renforcer la musculature spécialement abdominale pour diminuer les contraintes mécaniques sur l’arc postérieur fragile,
Limiter au maximum les micro traumatismes, spécialement durant l’activité sportive,
Diminuer les contraintes en glissement par l’apprentissage de la rétroversion pelvienne.

Objectifs :
Diminution et correction de l’instabilité douloureuse, en évitant la poursuite du glissement particulièrement en phase de croissance pubertaire. Le traitement conservateur permet la poursuite d’une activité sportive quasi normale dans la mesure où l’orthèse est portée 2 H après le sport et la nuit.

Moyens :
Prise de conscience du schéma corporel modifié par le plâtre réducteur. Travail au miroir ou à la vidéo caméra.
On enseigne à l’enfant à limiter l’antéversion pelvienne (physiologique avant la croissance pubertaire).
Assouplissement direct des structures postérieures : ligament inter épineux, inter transversaire et musculature paravertébrale, réalisant un stretching qui diminuera la contracture musculaire.
L’orthèse conservée la nuit évite l’étirement de ces structures en position de cyphose totale du tronc.
Assouplissement indirect sous pelvien , spécialement de l’ilio psoas mais aussi des ischio-jambiers. Cette rééducation est réalisée initialement en orthèse qui fournit un point fixe au kinésithérapeute et évite une accentuation de l’hyper lordose.
Renforcement musculaire statique en auto élongation axiale active , éventuellement contre résistance égal à la moitié du poids maximum qui peut être maintenu une minute en position corrigée (CMC). Cet exercice sera réalisé en position assise pour éviter de favoriser le glissement. Lorsque l’enfant porte le corset il réalise spontanément ce mouvement en cherchant à abaisser la ceinture pelvienne sur les crêtes iliaques.
La rééducation abdominale sera réalisée en décubitus.
Rééducation en lordose quand il existe initialement une perte de la lordose physiologique.
Rééducation globale à la marche : on sera attentif à restituer une marche tridimensionnelle avec récupération d’un pas pelvien dans un plan horizontal et balancement des épaules.
Rééducation proprioceptive sur plateau instable en évitant tous les mouvements en hyper extension brusque du rachis lombaire.

Activités sportives :
Sont contre indiquées les chocs violents en hyper extension type : Plongeons d’un plongeoir en natation, sauts de plus de 50 cm (en hauteur, en longueur, saut de haie). Pour les autres sports on utilisera des semelles amortissantes et de bonnes chaussures pour éviter les micro traumatismes répétés. L’orthèse fait partie du sac de sport et sera portée pendant 2 H après l’activité sportive.

Obstacles :
le spondylolisthésis peut limiter certaines activités professionnelles lorsque l’angulation de l’incidence lombo pelvienne dépasse les 70° (moyenne 53°)



Auteur : Mr jean Noël Voutey (kinésithérapeute)

Cette page a été mise à jour pour la dernière fois le : 24 décembre 2011

"Conflit d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêts concernant les données diffusées publiées dans cette page"


Accueil ] Remonter ]
 Centre Européen de la Colonne Vertébrale - Lyon - Webmaster : Dr. Jean Claude de MAUROY   

  Site infos

  Le site a été mis à jour pour la dernière fois le : 6 juillet 2017
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Chercher uniquement dans des sites web de santé HONcode de confiance :